« Dios proveera » au théâtre de Caen : De l’art de faire tomber les barrières

David Bobée est dans son jardin au théâtre de Caen. Car on ne peut pas dire que la Comédie de Caen lui fasse la cour. Du moins, c’était vrai tout pendant que Jean Lambert-Wild assurait la direction du centre dramatique. Le théâtre caennais aura, lui, permis de suivre tout le travail créatif de l’enfant du pays, dont les premiers pas au festival universitaire des Fous de la Rampe puis au sein du « laboratoire » lancé par Eric Lacascade, avaient révélé un talent en devenir.

Lire la suite « Dios proveera » au théâtre de Caen : De l’art de faire tomber les barrières

Les mots fléchés du Jardin des Voix

A l’applaudimètre de cette septième édition du Jardin des Voix, mercredi, le public du théâtre de Caen a placé haut la barre. Vingt minutes d’ovations ponctuées par deux rappels, sont un surprenant « Siete voi », tiré de « Cenerentola » (« Cendrillon »). Pour la première fois, William Christie faisait entendre du Rossini !

Lire la suite Les mots fléchés du Jardin des Voix

« La bonne âme du Se-Tchouan » à pile ou face

Pour avoir été la seule à accepter d’héberger des dieux en tournée dans le Sé Choan, Shen Té, n’est pas en mal de payer son loyer. Mieux, elle peut s’acheter un petit commerce de tabac. Plus la peine de vendre son corps. Mais, cet « ange des faubourgs », cette Marie-Madeleine chinoise a le cœur trop généreux.

Lire la suite « La bonne âme du Se-Tchouan » à pile ou face

Un Barbier de Séville sémillant au théâtre de Caen

Dix-huit mois de régime sans scène, il tardait au théâtre de Caen de retrouver son public. Et réciproquement. C’est avec une évidente gourmandise, que les spectateurs ont découvert la salle et ses nouveaux fauteuils. Mais la transformation la plus spectaculaire… ne se voit pas. Elle réside dans un matériel technique high tech des coulisses jusque dans les hauteurs au dessus du plateau. Elle autorise les performances les plus pointues.

Lire la suite Un Barbier de Séville sémillant au théâtre de Caen

Polyfollia : « les bonnes idées ne meurent pas »

«  Ces dix ans ont été une merveilleuse aventure artistique et avant tout une grande aventure humaine. » Dimanche soir, salle Beaufils, l’ultime concert de Polyfollia a été précédé par les remerciements de Jacques Vanherle à l’adresse de tous ceux qui ont apporté leur contribution au festival.

Lire la suite Polyfollia : « les bonnes idées ne meurent pas »

Des couleurs de l’Irlande à celles de l’Ukraine

Double programme européen pour l’avant-dernière soirée de gala de Polyfollia. C’était, samedi soir, à l’église Sainte-Croix. Le concert a été ouvert par les Irlandais du New Dublin Voices. La deuxième partie a été assurée par les Ukrainiens du Credo Chamber Choir.

Lire la suite Des couleurs de l’Irlande à celles de l’Ukraine

Mikrokosmos, la magie vocale de « La Nuit dévoilée »

Après le ciné-concert « Ombres vives », l’ensemble Mikrokosmos a réservé une autre surprise au public de Polyfollia. « La Nuit dévoilée » tient de la magie sous les seuls effets de la voix et de la déambulation.

Lire la suite Mikrokosmos, la magie vocale de « La Nuit dévoilée »

Mikrokosmos, Hamilton Choir, la vue et l’ouïe

La salle Beaufils a encore vécu, jeudi, une de ces soirées dont Polyfollia a le secret, en associant deux univers fort différents. Il y a quand même un dénominateur commun entre le ciné-concert singulier de Mikrokosmos et le récital du chœur d’enfants d’Hamilton (Canada) : la voix et ses multiples ressources, c’est l’essence même du festival.

Lire la suite Mikrokosmos, Hamilton Choir, la vue et l’ouïe

Y’a d’la rumba dans l’air à Polyfollia

Polyfollia… dernière ! Le festival mondial des chœurs et ensembles vocaux vit sa fin. Mais si Jeroen Schrijner, le traducteur qui officie en anglais auprès du directeur Jacques Vanherle, arbore pour la circonstance une cravate noire, la tonalité est donnée d’entrée. Ce sera un enterrement de première classe avec feux d’artifice.

Lire la suite Y’a d’la rumba dans l’air à Polyfollia