Oceano Vox à Deauville

Avec le jeune quatuor vocal L’Archipel, le Festival de Pâques de Deauville a offert à la voix d’ouvrir sa 23e édition. Tout comme, il la chargera d’en faire la clôture par les soins de la Chapelle Harmonique pour La Passion selon Saint Jean de Bach. Entretemps, il y aura aussi Ambroisine Bré dans un programme de chansons de Ravel et Chausson. La révélation de jeunes talents est dans l’esprit même de ce rendez-vous deauvillais. Cette première soirée n’y a pas manqué.

Mariamielle Lamagat, Adèle Charvet, Mathys Lagier, Edwin Fardini; en arrière plan: Guillaume Bellom et Ismaël Margain; (Photo Claude Doaré).
Mariamielle Lamagat, Adèle Charvet, Mathys Lagier, Edwin Fardini; en arrière plan: Guillaume Bellom et Ismaël Margain; (Photo Claude Doaré).

On connaît déjà Adèle Charvet. Oh, ça n’est pas bien vieux. Il y a un an, dans cette même salle Elie-de-Brignac, la mezzo-soprano avait frappé les esprits par sa présence scénique, un timbre chaleureux quasi envoûtant. C’était dans un récital Copland-Barber avec le Quatuor Hermès et dans des lieder d’Alban Berg. Elle ne cesse depuis de confirmer cette heureuse impression. Avec elle et trois autres jeunes chanteuse et chanteurs s’est constitué avec un quatuor. Il répond au nom de L’Archipel, dont on mesure la dimension métaphorique.

La soprano Mariamielle Lamagat et le baryton Edwin Fardini finissent tout juste leur formation supérieure au Conservatoire de Paris, mais déjà l’un et l’autre comptent un palmarès flatteur et une expérience de la scène. Passé par les ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon et le chœur Accentus de Laurence Equilbey, le ténor Mathys Lagier bénéficie d’une pratique de concerts et d’opéras, construite sur un apprentissage précoce.

Tous les quatre se retrouvent dans cette merveilleuse pépinière qu’est la Fondation Singer-Polignac. Le Festival de Pâques et l’Août musical en sont les échos réguliers et attendus. L’Archipel entend explorer un large éventail du répertoire vocal incluant le jazz et le gospel. Mais là, pour l’une de ses premières sorties en public, il se concentre sur un programme allemand pur XIXe, exception faite du compositeur français Florent Schmitt et de ses « Chansons à quatre voix » (1903).

Des pages « so romantic » donc. Avec, sans aller jusqu’aux « orages désirés » de Chateaubriand, toute une palette de sentiments portés par des voix combinatoires : souple et délicate chez Mariamielle Lamagat ; affirmée et sensuelle chez Adèle Charvet ; nette et chaleureuse chez Mathys Lagier ; puissante et troublante chez Edwin Fardini. Les « Spanische Liebeslieder » (chants d’amour espagnols) de Robert Schumann en donnent la tonalité. Y répondent en deuxième partie les « Neue Liebenslieder Walzer » de Johannes Brahms. Le rapprochement s’impose quand on sait la grande estime réciproque des deux compositeurs, en dépit d’une génération d’écart.

La complicité quasi gémellaire des deux pianistes habitués des lieux, Guillaume Bellom et Ismaël Margain, ajoute à la cohérence de ce récital au partage équilibré des voix, avec toutefois des réserves sur les chansons de Schmitt. Les textes de Musset étaient difficilement compréhensibles dans cet élan vocal, dominé par le grave. On ne captait pas la fantaisie annoncée. Mais, on retient parmi des moments forts les duos entre la soprano et la mezzo, en particulier les « Drei Duette » de Brahms et le « Ich und du » (moi et toi) de Peter Cornelius.  Et c’est aussi sur un magnifique final des « Liebeslieder » de Brahms que se conclut ce concert d’ouverture.

_____________________

Concert donné le samedi 20 avril 2019 à la salle Elie-de-Brignac, à Deauville. Il a été retransmis en direct sur les ondes de France Musique dans l’émission d’Odile Sambe de Ricaud. Il est possible de l’écouter ou le réécouter sur le site de la station. Rappelons que tous les concerts des différentes éditions du festival de Pâques et de l’Août musical sont aussi accessibles gratuitement à l’écoute sur music.aquarelle. i

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *