« Le Vaisseau fantôme » : Et vogue la galère…

Les vents _ bois et cuivres _ et les cordes : entre un navire et un orchestre, il y a des analogies de vocabulaire. Elles ne sont jamais plus proches qu’avec cet opéra de Richard Wagner, « Le Vaisseau fantôme », magnifiquement recréé dans une coproduction à marquer d’une pierre blanche du Wagner Geneva Festival, auquel participent les théâtres de Caen et de Luxembourg. Recréé, dans la mesure où cette version dite de Paris ne vit le jour pas dans la capitale française, comme l’escomptait le compositeur, qui en fut très affecté.

Lire la suite « Le Vaisseau fantôme » : Et vogue la galère…

Les fêtes vénitiennes au théâtre de Caen : Une Place Rouge… de plaisir chez la Sérénissime

D’accord, on n’attribuera pas nécessairement le meilleur prix du scénario au librettiste des « Fêtes vénitiennes », Antoine Danchet. Il est vrai qu’apportant un souffle de fraîcheur en cette longue fin de règne d’un Roi Soleil déclinant, cet opéra-ballet a connu un succès tel, qu’André Campra n’a eu de cesse d’y apporter des ajouts (des « entrées »), comme autant de scènes interchangeables mais sans rapport particulier les unes aux autres, si ce n’est le désir de divertir. Et il fallait que son préposé à l’écriture suive.

Lire la suite Les fêtes vénitiennes au théâtre de Caen : Une Place Rouge… de plaisir chez la Sérénissime

Louise au pays des merveilles

Tout sourire, Louise Moaty est une artiste qui va au bout de ses idées. Experte en lanterne magique, elle a trouvé en Alexeï Lubimov une sorte d’Erik Satie réincarné pour construire avec lui un spectacle délicieux d’imaginaire et de fantaisie. Il était présenté à l’Esam (école supérieure d’art et médias) dans la cadre de la saison du théâtre de Caen.

Lire la suite Louise au pays des merveilles

Un sacre fait le printemps au théâtre de Caen

En danse, « Le Sacre du Printemps » a largement gagné son statut d’œuvre mythique dès sa première représentation et le scandale retentissant qu’elle avait suscité. Plus d’un siècle plus tard, la partition de Stravinsky heurte encore certaines oreilles. Pourtant, on peut en mesurer tout l’aspect novateur de ses sonorités, dont les violons aux attaques sèches et acides. Un compositeur de musiques de films, tel que Bernard Herman s’en est inspiré à l’évidence.

Lire la suite Un sacre fait le printemps au théâtre de Caen

« Dios proveera » au théâtre de Caen : De l’art de faire tomber les barrières

David Bobée est dans son jardin au théâtre de Caen. Car on ne peut pas dire que la Comédie de Caen lui fasse la cour. Du moins, c’était vrai tout pendant que Jean Lambert-Wild assurait la direction du centre dramatique. Le théâtre caennais aura, lui, permis de suivre tout le travail créatif de l’enfant du pays, dont les premiers pas au festival universitaire des Fous de la Rampe puis au sein du « laboratoire » lancé par Eric Lacascade, avaient révélé un talent en devenir.

Lire la suite « Dios proveera » au théâtre de Caen : De l’art de faire tomber les barrières

Les mots fléchés du Jardin des Voix

A l’applaudimètre de cette septième édition du Jardin des Voix, mercredi, le public du théâtre de Caen a placé haut la barre. Vingt minutes d’ovations ponctuées par deux rappels, sont un surprenant « Siete voi », tiré de « Cenerentola » (« Cendrillon »). Pour la première fois, William Christie faisait entendre du Rossini !

Lire la suite Les mots fléchés du Jardin des Voix

« La bonne âme du Se-Tchouan » à pile ou face

Pour avoir été la seule à accepter d’héberger des dieux en tournée dans le Sé Choan, Shen Té, n’est pas en mal de payer son loyer. Mieux, elle peut s’acheter un petit commerce de tabac. Plus la peine de vendre son corps. Mais, cet « ange des faubourgs », cette Marie-Madeleine chinoise a le cœur trop généreux.

Lire la suite « La bonne âme du Se-Tchouan » à pile ou face

Un Barbier de Séville sémillant au théâtre de Caen

Dix-huit mois de régime sans scène, il tardait au théâtre de Caen de retrouver son public. Et réciproquement. C’est avec une évidente gourmandise, que les spectateurs ont découvert la salle et ses nouveaux fauteuils. Mais la transformation la plus spectaculaire… ne se voit pas. Elle réside dans un matériel technique high tech des coulisses jusque dans les hauteurs au dessus du plateau. Elle autorise les performances les plus pointues.

Lire la suite Un Barbier de Séville sémillant au théâtre de Caen

Polyfollia : « les bonnes idées ne meurent pas »

«  Ces dix ans ont été une merveilleuse aventure artistique et avant tout une grande aventure humaine. » Dimanche soir, salle Beaufils, l’ultime concert de Polyfollia a été précédé par les remerciements de Jacques Vanherle à l’adresse de tous ceux qui ont apporté leur contribution au festival.

Lire la suite Polyfollia : « les bonnes idées ne meurent pas »